Température de l’eau et santé des poissons

par / lundi, 29 juillet 2013 / Publié dans Les carpes Koi

Peut-être vous interrogez-vous sur les effets que peuvent avoir les variations de la température de l’eau sur la santé et le bien-être des poissons de votre bassin…

Comme vous le savez certainement, les poissons sont des animaux à sang froid capables de résister, dans leur milieu naturel, aux pires aléas du climat. Nous pourrions en déduire que les habitants de notre étang de jardin sont peu sensibles à la température de l’eau. Mais cela n’est vrai que jusqu’à un certain point, et la température de l’eau peut avoir des effets négatifs sur la santé de vos poissons. La raison principale est qu’un étang de jardin est un milieu confiné, moins profond et aux contours bien moins variés qu’un étang naturel ou une rivière. Ses habitants sont totalement dépendants des conditions que vous avez créées à leur intention. Néanmoins, cette situation vous donne la possibilité d’agir sur certains paramètres pour contrebalancer les excès de la nature. Voyons ce que vous pouvez faire pour garder vos poissons en aussi bonne santé que possible malgré les rigueurs de la météo et des saisons.

Idéalement, pour garder vos poissons dans leur meilleur état de santé, la température de l’eau ne devrait pas varier de plus de 3 degrés par jour. Munissez-vous d’un bon thermomètre et mesurez régulièrement la température de l’eau pour savoir comment réagit votre bassin face aux changements climatiques. Notez également la météo du jour et la température atmosphèrique, cela vous aidera à mieux anticiper les phénomes en jeu.

Les changements atmosphériques affectent en premier lieu la température de l’eau de surface, mais dans la partie la plus profonde, la temprérature reste plus constante. La meilleure des protection contre les intempéries et donc de prévoir, dès la conception du bassin, une profondeur sufisante dans la partie centrale afin de favoriser une certaine inertie thermique. Prévoyez de 120 à 150 cm sur quelques mètres carrés au minimum. On laisse ainsi aux habitants de la pièce d’eau la possibilité d’évoluer dans les strates de température qui leur conviennent le mieux, selon l’heure du jour ou de la nuit, au fil des saisons.

En hiver, le métabolisme des poissons ralentit en même temps que l’eau refroidit. Ils n’ont pas besoin de manger quand la température reste en dessous de 4°C. Il reste possible de digérer la nourriture tant que l’eau reste au-dessus de 4°C. Si vous habitez dans une région où l’eau gèle, faites en sorte de garder une partie de la surface du bassin en contact avec l’air libre de sorte que les gaz toxiques peuvent se libérer. Un dégivreur est une solution appropriée, car il empêchera la formation de glace à l’endroit choisi. Surtout, ne brisez pas la glace à grands coups, pour garder un trou ouvert, car les ondes de choc à travers l’eau peuvent affoler complètement vos poissons. Si la glace a déjà pris, vous pouvez essayer de former un trou en posant une casserolle d’eau bouillante sur la glace.

La sortie de l’hiver se caractèrise par de brusques écarts de température qui soumettent les poissons à un stress alors qu’ils sont affaiblis par une longue période d’hivernage.
Quand  une vague de froid s’annonce, stoppez le débit de votre cascade de façon à ralentir la vitesse à laquelle l’eau de votre étang refroidit.

En été, la température idéale de l’eau devrait se situer entre 20 à 23 °C. Quand la température est supérieure à 29 degrés C, l’eau perd beaucoup de sa capacité à retenir l’oxygène. Les poissons ne sont alors plus capables de respirer et viennent gober l’air à la surface. Dans ces conditions, la présence des aérateurs, des fontaines et des cascades aide grandement à oxygéner l’eau.

Notez que la présence de plus d’oxygène dans l’eau permet également de limiter la croissance des algues !

HAUT