Un jardin aquatique exotique… rustique !

par / mardi, 13 août 2013 / Publié dans Articles récents, Styles

Vous avez toujours rêvé de vivre comme Robinson ou ça vous aurait branché d’être Tarzan ? Jetez-vous à l’eau et vivez enfin votre rêve en transformant votre jardin de banlieue (ou une partie seulement) en jungle tropicale ! C’est tout à fait à votre portée avec juste un peu de savoir-faire et d’imagination. Et la présence de l’eau dans ce tableau exotique contribuera grandement à rendre votre projet encore plus convaincant et spectaculaire.

Un décor plus vrai que nature

La réalité du terrain n’est pas toujours extraordinaire, même sous les tropiques ! Et la végétation de ces régions lointaines et chaudes peut parfois être assez banale d’un point de vue esthétique.

Notre goût prononcé pour les ambiances exotiques doit certainement plus au talent des peintres, cinéastes et paysagistes qui ont abondamment nourri notre imaginaire. Nous avons tous en tête les tableaux du Douanier Rousseau représentant une jungle idéalisée et exubérante. C’est dans ce sens qu’il faut aller pour créer un décor  qui étonnera vos amis et émerveillera vos enfants.

Vous pouvez comme au cinéma, créer un décor très évocateur, plus vrai que nature. Et c’est réalisable même si vous résidez dans une région aux hivers rigoureux. Car parmi les plantes aux silhouettes les plus exotiques, certaines sont capables de résister à des températures négatives jusqu’à -24°C. D’autres, moins rustiques, supportent malgré tout nos hivers tempérés si on sait comment les protéger convenablement du vent et de l’humidité.

Privilégier les espèces au feuillage typé et spectaculaire

Ce qui compte avant tout, c’est de réussir à composer un tableau exotique vivant, grâce à de belles associations de formes et de couleurs.

Choisissez des végétaux aux feuillages amples, décoratifs et structurés. Associez les en jouant sur les contrastes des formes et sur les différentes nuances de vert. Recherchez en priorité les formes les plus spectaculaires, comme les palmiers (Chamaerops humilis, Butia capita et Jubea spectabilis, rustiques jusqu’à – 15 °C) et les papyrus rustiques. Si vous disposez de suffisamment de place, utilisez les plantes à feuilles géantes comme la Gunnera manicata, l’Heracleum mantegazzianum, le Macleaya cordata.

jardin_exotique_02

À Ambiance chaude et tropicale, sur fond de Phormium à feuilles pointues et de palmiers nains. Ici, Chamaerops humilis et Sabal minor, rustiques respectivement jusqu’à – 12’C et – 18 ‘C. Les lentilles d’eau (Lemna minor) et les potamots (Potamogeton natans) ont colonisé le ruisseau bordé de sagine et de laiches. Le rouge flamboyant des fleurs du Lobelia cardinalis apporte une note colorée tonique à ce décor verdoyant.

Pour donner une impression de jungle touffue toute l’année, choisissez une majorité d’espèces à feuillage persistant (Magnolia grandiflora, Choysia ternata, Bergenia, Yucca filamentosa, Phormium, Aucuba japonica) ou semi-persistant comme les graminées d’ornement (Elymus, Miscanthus, Phalaris, Arundo donax, Phragmites commun, Zizania latifolia, Cortaderia). Les bambous offrent un choix important d’espèces parfaitement rustiques jusqu’à – 22 ‘C. Leurs feuillages élégants et leurs tiges colorées constituent un large éventail une de formes et de couleurs.

Ajoutez une note de fantaisie au fil des saisons avec quelques fleurs choisies pour leur beauté exubérante : lysichitons d’Amérique, cannas, arums, ricin, kniphofias. Des arbres d’ornement peuvent compléter ce tableau en masquant l’arrière plan pour que l’illusion soit plus parfaite : Catalpa, Paulownia, Rhus typhina, Salix matsudana, Albizzia julibrissin.

Un bassin d’aspect parfaitement naturel

Pour que l’illusion soit parfaite, la forme du bassin doit être aussi naturelle que possible. Les rives seront entièrement cachées par de grosses pierres, des plantes couvre-sol et des feuillages persistants. On peut aussi aménager une rive couverte de sable et de galets.

Quelques éléments évocateurs pourront compléter la scène : une branche d’arbre mort posée au bord de l’eau, un petit pont en bambous ou de cordages, un groupe de rochers soigneusement choisis. Ce sera un terrain de jeux idéal pour des tortues d’eau et des batraciens si le climat le permet et à condition que le bassin soit adapté à leurs besoins spécifiques.

Photo d’ouverture : d’importantes touffes de bambous suffisent à donner un air de jungle à ce bassin informel, bordé de laîches et de fougères. Ici, on reconnaît les larges feuilles de Arundinaria tessellata et Pseudosasa japonica, deux espèces rustiques, la première jusqu’à – 18 ‘C, la seconde jusqu’à – 24 ‘C.

HAUT